«

»

juil 10

Autre club, même instinct de buteur

CSMRO-logo Même s'il est toujours en période d'adaptation avec les Griffons de Mont-Royal Outremont, son nouveau club, Frederico Moojen se retrouve déjà dans une position familière : celui de meilleur buteur de la Première ligue de soccer du Québec.

Le Brésilien d'origine et Montréalais d'adoption, qui a été couronné champion buteur de la PLSQ à l'occasion des trois premières campagnes du circuit professionnel de division 3 (2012 à 2014), a présentement six buts en huit matchs. Sept matchs, en fait, puisqu'il a passé un match sur le banc en tant que substitut, celui du 7 juin contre le CS Longueuil (une nulle de 1-1), en raison d'une légère blessure à la jambe.

Ses deux buts inscrits le week-end dernier, dans une victoire de 3-0 à Ottawa contre l'équipe de l'académie du Fury – il en était alors à son deuxième doublé cette année –, lui donnent une priorité de deux filets sur trois joueurs qui ont tous quatre buts, soit Pierre-Rudolph Mayard (FC L'Assomption-Lanaudière, en trois matchs disputés), Adama Makan Sissoko (CSMRO, en huit matchs) et Dex Kaniki (Lakeshore, en sept matchs).

Moojen a ainsi aidé les Griffons, détenteurs du premier rang au classement avec une fiche de cinq victoires, une défaite et deux nulles, à se doter d'une priorité de trois points sur le CS Longueuil (4-2-2). La victoire contre Ottawa, décrochée alors que les rivaux se contentaient de matchs nuls pendant le même week-end, a permis au CSMRO de se donner un meilleur coussin en tête.

«Je suis heureux que l'équipe soit en première place et en plus, je marque mes buts, a indiqué Moojen à  La 90e minute. Je pense que ça va aller de mieux en mieux, que l'équipe va être de plus en plus solide et que je vais marquer encore plus souvent (dans les prochaines semaines).»

Les joueurs des équipes adverses n'ont qu'à bien se tenir. Moojen estime qu'il n'a pas encore atteint sa vitesse de croisière parce qu'il ne s'est pas encore complètement acclimaté à sa nouvelle équipe, lui qui a remporté ses trois premiers titres de champion buteur avec le FC L'Assomption-Lanaudière, en 2012 (16 buts en 14 matchs), en 2013 (17 buts en 20 matchs) et en 2014 (15 buts en 18 matchs).

«Il y a toujours une période plus difficile quand tu arrives dans une nouvelle équipe, parce que tes coéquipiers ont besoin d'un temps d'adaptation pour comprendre comment tu veux recevoir le ballon, comment tu joues; et aussi, de mon côté, pour comprendre comment mes coéquipiers jouent», a noté Moojen, un ancien de l'Impact de Montréal qui est joueur professionnel de soccer intérieur dans la MASL pendant la période hivernale.

«Mais au dernier match, j'ai pu marquer un très beau but, comme j'ai l'habitude de le faire. L'autre attaquant, Adam Makan Sissoko, a fait une très bonne passe entre les défenseurs, et je n'ai eu qu'à finir le jeu. Alors je pense que ça va de mieux en mieux, de match en match.»

Ces dernières saisons, lorsqu'il s'alignait avec les Bleus et Jaunes, on voyait parfois Moojen revenir au milieu du terrain pour aller chercher le ballon et agir davantage en fabricant de jeu, comme Marco Di Vaio avait tendance à le faire avec l'Impact quand ses coéquipiers ne réussissaient pas à lui acheminer le ballon en début de rencontre. Moojen a fait la même chose quelques fois cette année dans l'uniforme des Griffons, mais on lui a vite fait comprendre que ce n'était pas là le scénario qu'on préférait.

«Je reviens au milieu, d'habitude, quand les choses ne vont pas très bien pour nous et que l'équipe a besoin d'un petit coup de pouce supplémentaire, a expliqué l'attaquant de 32 ans. Mais les entraîneurs m'ont dit qu'ils aimaient mieux que je reste plus près du filet, que je laisse les milieux faire leur travail. Nous avons de bons joueurs au milieu, alors j'essaie effectivement de rester plus près du but depuis que je joue (avec la CSMRO).»

À titre d'attaquant, Moojen pense toujours à marquer parce c'est de cette façon qu'il aidera son équipe à gagner des matchs. Et il tient à garder le rythme parce qu'il estime que les Griffons auront fort à faire pour rester au sommet du classement.

«Toute les équipes dans la ligue sont solides cette année, il faut être prudent à tous les matchs, peu importe l'identité de l'adversaire, a souligné Moojen. Chacune des équipes est capable de remporter le championnat, selon moi.»

Moojen disputera un premier match à L'Assomption depuis qu'il a quitté cette équipe, ce dimanche à 13h au stade André-Courcelles. Le CSMRO et le FC L'Assomption-Lanaudière disputeront alors leur match retour en première ronde de la Coupe PLSQ. Les Griffons l'ont emporté 3-2 à l'aller.